Palmarès 2007

Mention "Environnement" récompensée par Veolia Environnement - 10 000 €
Lauréats : Frédéric Dias (porte-parole) - Denys Dutykh - Christophe Fochesato,
Centre de mathématiques et de leurs applications / CNRS - École normale supérieure de Cachan - CEA Bruyères-le-Châtel
Recherche : " Vagues extrêmes : de la physique à la prévision effective "

Mention "Mobilité durable" récompensée par la SNCF - 10 000 €
Lauréats : Nicolas Roussel (porte-parole) - Philippe Coussot - Guillaume Ovarlez
Laboratoire central des ponts et chaussées – École nationale des ponts et chaussées – CNRS
Recherche : " La pierre liquide - des puits de potentiels au chantier "

Mention "Santé humaine" récompensée par les Laboratoires Servier - 10 000 €
Lauréat : Eric Honoré
Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire / CNRS - université de Nice Sophia Antipolis
Recherche : " Les canalopathies: du gène à la fonction "

Mention "Energie" récompensée par AREVA - 10 000 €
Lauréats : Virginie Marry (porte-parole) - Jean-François Dufrêche - Natalie Malikova - Benjamin Rotenberg - Mathieu Salanne - Christian Simon - Pierre Turq
Laboratoire LI2C (université Paris-VI - CNRS - ESPCI) / CEA Saclay / IPN Orsay / ANDRA
Recherche : " Modélisation moléculaire pour l’industrie nucléaire du futur "

Mention "Sciences de la communication et technologies de l’information" récompensée par le CNRS - 10 000 €
Lauréate : Roxane Jubert
Université Rennes-II - École nationale supérieure des arts décoratifs Paris
Recherche : " Graphisme, typographie, histoire "

Télécharger le communiqué court du palmarès 2007
Télécharger le communiqué détaillé du palmarès 2007

LES LAURÉATS DU PRIX LA RECHERCHE 2007

Mention "Environnement" récompensée par Veolia Environnement - 10 000 € 

Recherche : " Vagues extrêmes : de la physique à la prévision effective "

Lauréats : Frédéric Dias est professeur des universités et effectue ses recherches au centre des mathématiques et leurs applications (CMLA) rattaché au CNRS et à l’École nationale supérieure de Cachan. Christophe Fochesato est actuellement post-doctorant au CEA de Bruyères-le-Châtel et Denys Dutykh réalise une thèse de doctorat en mathématiques appliquées au CMLA (CNRS - ENS Cachan).

Résumé des travaux : Ces dernières années, plusieurs événements tragiques ont redonné tout son sens à l’étude des vagues extrêmes. Leur étude nécessite de bien comprendre leur formation, leur propagation et leur déferlement sur les côtes. Or leur prévision reste à ce jour imprécise. Dans la formation des tsunamis par tremblements de terre sous-marins, nous avons étudié l’influence de la dynamique des tremblements de terre. La forme des tsunamis est alors plus précise mais le prix à payer est lourd en temps de calcul. Les trains de vagues qui composent la houle peuvent avoir des périodes et des directions diverses. Différents trains de vagues peuvent ainsi mettre leur énergie en commun pour créer des vagues monstrueuses. Nous avons donc fait des expériences dans un bassin numérique pour mieux comprendre la formation de ces vagues et leurs caractéristiques. L’énergie des vagues se dissipe essentiellement par déferlement et par frottement avec le fond. Ces phénomènes doivent être inclus dans les modèles de prévision d’états de mer. Or ils le sont de façon empirique. Nous avons apporté des améliorations à ces termes dissipatifs en les obtenant de façon rigoureuse à partir des équations fondamentales de la mécanique des fluides.

Télécharger la présentation faite à l’occasion de la cérémonie de remise des prix

Avec l’aimable autorisation de l’équipe lauréate

Pour en savoir plus :
http://www.cmla.ens-cachan.fr/membres/dutykh
http://www.cmla.ens-cachan.fr/membres/dias
http://www.esa.int/esaCP/SEMGCE8RR1F_France_0.html

Contact :
frederic.dias@cmla.ens-cachan.fr

Mention "Mobilité durable" récompensée par la SNCF - 10 000 €

Recherche : "La pierre liquide - des puits de potentiels au chantier"

Lauréats : Nicolas Roussel est chargé de recherche 1e classe du ministère de l’équipement au Laboratoire central des ponts et chaussées (LCPC), à Paris.
Philippe Coussot dirige le laboratoire des matériaux et des structures du génie civil (LCPC - ENPC - CNRS) et Guillaume Ovarlez est chargé de recherches au sein de ce même laboratoire.

Résumé des travaux : Avec deux tonnes par personne et par an, le béton, dont la fabrication est une source importante de CO2, est le matériau manufacturé le plus consommé au monde. La maîtrise de sa composition et de ses propriétés est donc un enjeu environnemental et énergétique majeur. D’aspect rustique, il est constitué de particules de propriétés et tailles très variées mélangées à de l’eau qui lui confèrent une structure complexe. Nous avons cherché à mieux comprendre l’origine physique microscopique des propriétés mécaniques de cette pierre artificielle alors qu’elle n’est encore qu’un liquide. Ces nouvelles connaissances permettent d’améliorer la fluidité du matériau lors de sa mise en ?uvre pour réduire coûts énergétiques et nuisances sonores ainsi que d’imaginer la mise au point de bétons plus respectueux de l’environnement.

Télécharger la présentation faite à l’occasion de la cérémonie de remise des prix
Avec l’aimable autorisation de l’équipe lauréate

Pour en savoir plus :
http://www.infociments.fr/
http://www.lcpc.fr/fr/home.dml

Contact :
nicolas.roussel@lcpc.fr

 

Mention "Santé humaine" récompensée par les Laboratoires Servier - 10 000 €

Recherche : " Les canalopathies: du gène à la fonction "

Lauréat : Éric Honoré est directeur de recherches au CNRS / UMR 6097, à l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire de l’université de Sophia Antipolis.

Résumé des travaux : Les canaux ioniques sont des protéines transmembranaires perméables aux ions. Ils jouent un rôle central dans la physiologie des cellules excitables, dont les neurones et les cellules cardiaques. La dépolarisation et les mouvements ioniques qu’ils provoquent, dont l’influx calcique, déclenchent des réponses cellulaires telles la libération de neurotransmetteurs, la sécrétion d’hormones ou encore la contraction musculaire. Ces rôles variés sont le résultat d’un nombre élevé de types de canaux ioniques présentant des sélectivités différentes. L’inhibition des canaux peut avoir des conséquences très graves pour l’organisme, et, de fait, les toxines les plus mortelles agissent en général sur ces cibles moléculaires. Les " canalopathies ", ou maladies génétiques des canaux ioniques, se manifestent le plus souvent au niveau du cerveau, des muscles et du rein. Notre travail a permis d’identifier pour la première fois chez les mammifères les bases moléculaires de la mécano-transduction. Les canaux ioniques mécano-sensibles jouent un rôle central dans de multiples fonctions physiologiques dont le toucher, l’audition et la régulation de la pression artérielle. Ces études sont utiles pour une meilleure compréhension des " canalopathies " et conduisent à l’identification de nouvelles cibles et stratégies thérapeutiques.

Télécharger la présentation faite à l’occasion de la cérémonie de remise des prix
Avec l’aimable autorisation du lauréat

Pour en savoir plus :
- http://www.ipmc.cnrs.fr/?page=honore
- Eric Honoré, " The neurotical background K2p channels : focus on TREK1 " - Nature Reviews, vol 8, avril 2007
- Delphine Bichet, Dorien Peters, Amanda Jane Patel, Patrick Delmas et Eric Honoré, " Cardiovascular Polycystins: insights From Autosomal Dominant Polycystic Kidney Disease and Transgenic Animal Models ", TCM Vol. 16, No. 8, 2006

Contact : honore@ipmc.cnrs.fr

 

Mention "Energie" récompensée par AREVA - 10 000 €

Recherche : " Modélisation moléculaire pour l’industrie nucléaire du futur "

Lauréats : Virginie Marry est maître de conférences à l’université Pierre et Marie Curie - Paris VI (UPMC), au laboratoire Liquides ioniques et interfaces chargées (LI2C, UMR 7612). L’ensemble des travaux ont été effectués au LI2C dans le groupe Liquides ioniques dirigé par Pierre Turq, professeur à l’UPMC. Christian Simon, maître de conférences à l’UPMC et Jean-François Dufrêche, chargé de recherche au CNRS, sont rattachés au LI2C. Natalie Malikova est chargée de recherche au CNRS, rattachée au CEA de Saclay. Benjamin Rotenberg a effectué sa thèse, financée par l’ANDRA, au sein du LI2C et est actuellement post-doctorant au laboratoire AMOLF à Amsterdam. Mathieu Salanne, après un stage post-doctoral à l’Institut de physique nucléaire d’Orsay (UMR 860), est maintenant maître de conférences à l’UPMC.

Résumé des travaux : La conception des procédés chimiques industriels modernes peut être grandement accélérée par un travail préparatoire de modélisation moléculaire. Les simulations moléculaires reposent sur la description des interactions entre les atomes constituant la matière par des potentiels ou " champs de force " capables de reproduire au mieux les propriétés statiques et dynamiques du matériau. Notre équipe a utilisé ces simulations dans trois domaines-clés de l’industrie nucléaire.
Le premier point concerne la préparation du combustible avant son utilisation pour la production d’électricité dans les centrales, tandis que les deux derniers s’inscrivent dans le cadre des recherches définies par les lois sur la gestion des déchets nucléaires. Les simulations moléculaires nous ont permis d’une part de décrire de manière systématique des milieux agressifs et toxiques peu ou pas accessibles par l’expérience (2HF-KF, sels fondus) et de donner ainsi des voies pour l’optimisation de procédés futurs. D’autre part, en donnant accès au comportement des espèces à l’échelle de l’atome, elles ont permis une meilleure compréhension des processus dynamiques au sein des argiles de stockage, et de valider ou améliorer les modèles prédictifs à plus grande échelle.

Télécharger la présentation faite à l’occasion de la cérémonie de remise des prix
Avec l’aimable autorisation de l’équipe lauréate

Pour en savoir plus : http://www.li2c.upmc.fr/

Contact : csimon@ccr.jussieu.fr

 

Mention "Sciences de la communication et technologies de l’information" récompensée par le CNRS - 10 000 €

Recherche : " Graphisme, typographie, histoire "

Lauréate : Roxane Jubert est maître de conférences à l’université Rennes-II et enseigne à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris).

Résumé des travaux : Cette recherche offre une vue élargie sur la communication visuelle, retracée à travers son histoire. Conjuguant graphisme et typographie, le panorama proposé regroupe affiches, logotypes, alphabets, mises en pages, design éditorial, signalétique, couvertures de magazines, etc. Autant de formes et de supports qui balisent notre quotidien, nous orientent et nous informent, nous séduisent ou nous en imposent - parfois sans que nous en ayons conscience. Ces domaines visuels sont explorés à travers leurs aspects singuliers, polyvalents et complexes, situés dans un contexte artistique, technique, sociopolitique et économique. De l’Antiquité à l’ère informatique, chaque période apparaît selon ses caractéristiques. De l’image à la lettre, du timbre-poste à la façade géante, de l’information à la propagande, du lisible à l’illisible, de l’?uvre unique à la production de masse, de l’expérimentation à la réception, de l’éphémère aux formes séculaires, pareille histoire se compose de multiples facettes résonnant dans notre environnement visuel - où graphisme et typographie, désormais à la portée de tous, occupent une place incontournable.

Télécharger la présentation de " Graphisme, typographie, histoire "
Avec l’aimable autorisation de la lauréate

Pour en savoir plus :
http://www.iscc.fr/
http://www.cnrs.fr/shs/recherche/RJubertPxRech2007.htm
http://www.uhb.fr/jsp/fiche_actualite.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=1194856214...
http://www.uhb.fr/jsp/fiche_document.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=11599522465...

Contact : roxane.jubert@ensad.fr

 

Pour découvrir plus en détail les travaux des lauréats, voir La Recherche n°414, daté décembre 2007.